Agriculture, mastication et évolution

Publié le 14 avril 2009, par Caroline Riberaigua

Le néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. , qui émerge en premier lieu au Proche-Orient, est caractérisé par le passage d’un mode de vie et d’un régime de chasseur-cueilleur à une sédentarisation et à une alimentation issue de la domestication des espèces végétales et animales : l’agriculture. Les chercheurs ont remarqué que cette évolution du mode de vie et de l’alimentation s’accompagnait de modifications dans la dentition.

Bien que les toutes premières cultures du Néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. , qui ignorent encore la céramique, aient laissé peu de témoignages, l’application récente des méthodes de la médecine légale à l’archéologie ouvrent de nouvelles perspectives. Les os et la dentition nous livrent plusieurs informations sur leur mode de vie, leur alimentation et leur santé. Un des éléments étonnant est l’évolution de la dentition.

La première zone du monde où les hommes passent du mode de vie de chasseur-cueilleur à celui d’une proto-agriculture ou agriculture primitive est le Levant Levant Côte méditerranéenne de l’Asie comprenant une partie de la Syrie, le Liban, Israël et Chypre. (actuels Liban, Syrie, Israël, Palestine) où de nombreux vestiges humains ont été découverts. Des chercheurs, qui ont étudié les mâchoires à différentes phases du processus de néolithisation Néolithisation Transition progressive entre un mode de chasseur-cueilleur nomade et un mode de vie sédentaire d’agriculteur, au cours duquel l’homme domestique les espèces animales et végétales. , ont en effet constaté que les dimensions bucco-linguales, les incisives, les canines inférieures et certaines parties de la mâchoire se réduisent !

Ces modifications s’accompagnent d’une usure particulière des dents. Un temps interprétée comme les traces de l’utilisation des dents dans la fabrication d’outils, cette usure serait en fait le résultat d’un changement du mode de mastication dû à la modification de l’alimentation, dans laquelle les céréales prennent une place plus importante.

La changement du mode de mastication induit la diminution des dimensions de la mâchoire.

Par ailleurs, on constate que les hommes du Néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. souffrent moins d’attrition dentaire Attrition dentaire Usure, due au frottement entre les dents, qui entraine une perte de matière. et de parodontite Parodontite Inflammation des tissus de soutien de la dent (os alvéolaire de la mâchoire, gencive, cément). que leurs ancêtres chasseurs-cueilleurs, mais qu’en revanche, leurs dents sont plus entartrées.



Sources

  • ESHED, V. , GOPHER, A , HERSHKOVITZ, P. . Tooth wear and dental pathology : New evidence from the Levant. American Journal of Physical Anthropology, 2006, Vol. 130, n° 2, p. 145-159.
  • PINHASI, R., ESHED, V. , SHAW, P.. Evolutionary Changes in the Masticatory Complex Following the Transition to Farming in the Southern Levant. American Journal of Physical Anthropology, 2008, Vol. 135, n° 2, p. 136-148

Dans la même rubrique :