Des champignons pathogènes dans notre lave-vaisselle

Publié le 28 juillet 2011, par Véronique Jeannon

Des champignons potentiellement pathogènes ont été trouvés dans certains appareils ménagers très courants dans les foyers actuels.

Une étude, dont les résultats sont publiés dans le journal de la société mycologique britannique, Fungal Biology, montre que les équipements électriques tels que les cafetières, lave-vaisselles ou lave-linges sont des habitats idéaux pour ces microorganismes capables de vivre dans des conditions extrêmes de température (60 à 80°C), d’humidité et en présence de détergents agressifs.

Sur un échantillon de lave-vaisselles provenant de différents foyers de 101 villes réparties sur les 5 continents, 62 % contiennent des champignons sur le joint de porte. 56 % de ceux-ci sont des Exophiala dermatitidis et E. phaeomuriformis, des levures noires qui ont une résistance remarquable à la chaleur et aux hautes concentrations en sel. Ces conditions extrêmes de vie n’avaient jamais été observées chez des levures.

Exophiala dermatitidis est rarement isolée dans la nature, mais est fréquemment rencontrée dans des pathologies humaines. Elle est aussi connue pour coloniser les poumons de patients atteints de mucoviscidose et beaucoup plus rarement pour engendrer des infections fatales chez des hommes en bonne santé.

Cette découverte de champignons « extrémophiles » dans nos appareils électroménagers semble, d’après les auteurs, montrer que ces organismes ont commencé un processus d’évolution qui pourrait représenter un risque significatif pour la santé humaine dans le futur.


Source

  • ZALAR, P., NOVAK, M., DE HOOG, G.S., et al. Dishwashers- A man-made ecological niche accommodating human opportunistic fungal pathogens. Fungal Biology, 2011, In Press doi:10.1016/j.funbio.2011.04.007

Dans la même rubrique :