Imprégnation des consommateurs de poissons d’eau douce aux PCB

Publié le 20 janvier 2012, par Véronique Jeannon

Suite au résultats d’une étude nationale, conduite par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, en collaboration avec l’Institut de veille sanitaire (InVS InVS Institut de veille sanitaire dont la mission générale est de surveiller, en permanence, l’état de santé de la population et son évolution ) sur l’imprégnation des consommateurs de poissons de rivières aux polychlorobiphényles (PCB), l’Anses Anses Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande de limiter les consommations de poissons d’eau douce fortement bio-accumulateurs (anguille, barbeau, brème, carpe, silure) à 1 fois par mois pour la population générale et 1 fois tous les 2 mois pour les femmes en âge de procréer, enceintes ou allaitantes ainsi que les enfants de moins de 3 ans, les fillettes et les adolescentes.

Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)


Dans la même rubrique :