Les premiers consommateurs de lait

Publié le 2 mai 2009, par Caroline Riberaigua

Selon des études récentes, la consommation de lait aurait précédé la domestication du bétail. Il est même probable que le lait, plus que la viande, ait été une motivation de cette domestication.

Comme souvent, le cheminement des découvertes n’est pas linéaire, et ce sont des recherches différentes qui débouchent sur ce résultat étonnant. Les premiers indices sont fournis par l’analyse des vestiges de reliefs alimentaires dans les céramiques du début de l’époque néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. en Europe. La présence de lait est détectée dès le début du Ve millénaire av. J.-C. en Grande-Bretagne et dès le VIe millénaire av. J.-C. en Europe de l’Est, soit au tout début du passage au mode de vie néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. et à la domestication du bétail dans ces régions.

Il s’agit d’une surprise à double titre : non seulement cela signifie que l’homme était préalablement habitué au lait, mais surtout, les études paléogénétiques montrent qu’il ne synthétise pas encore, à cette époque, l’enzyme lui permettant de digérer le lactose. Cela implique deux choses. D’une part, contrairement à ce qu’on croyait, la consommation de lait a précédé la mutation génétique permettant de synthétiser la lactase, et l’a sans doute favorisée ; d’autre part, cela signifie que le processus de fermentation devait être maîtrisé : la fermentation transforme en effet le lactose en acide lactique, qui peut être assimilé sans lactase.

Le phénomène est également constaté au Proche-Orient, berceau de l’agriculture et de l’élevage où eut lieu la première vague de néolithisation Néolithisation Transition progressive entre un mode de chasseur-cueilleur nomade et un mode de vie sédentaire d’agriculteur, au cours duquel l’homme domestique les espèces animales et végétales. , à partir du IXe millénaire av. J.-C.

Durant ce premier néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture. , il n’y a pas encore de céramique permettant des analyses telles que celles réalisées en Europe. On peut cependant savoir à quelle fin était destinée le bétail en analysant les restes d’ossements animaux. L’analyse ostéologique permet en effet de déterminer l’âge au décès. La combinaison des résultats pour un site et une époque donnée détermine un profil d’abattage : les bêtes élevées pour le lait ou la viande ne sont pas tuées au même âge. Les études menées au Proche-Orient mettent en évidence l’exploitation laitière des caprinés au tout début du néolithique Néolithique Epoque dite de la « pierre polie » au cours de laquelle l’homme se sédentarise et domestique les espèces végétales et animales. C’est le début de l’agriculture.  !

Ces découvertes remettent en question de nombreuses théories, notamment celle des « productions secondaires » selon laquelle, l’homme chasseur, puis éleveur pour la viande, n’aurait envisagé la possibilité d’exploiter les produits secondaires de l’élevage tels que la laine ou le lait que dans un second temps, alors qu’il était sur la voie de la civilisation. Elles montrent surtout que l’on avait sous-estimé les capacités techniques en matière d’élevage des chasseurs-cueilleurs précédant la néolithisation Néolithisation Transition progressive entre un mode de chasseur-cueilleur nomade et un mode de vie sédentaire d’agriculteur, au cours duquel l’homme domestique les espèces animales et végétales. .



Source

  • VIGNE, J.-D., HELMER, D. . Was milk a "secondary product" in the Old World Neolithisation process ? Its role in the domestication of cattle, sheep and goats. Anthropozoologica, 2007, Vol. 42, n° 2, p. 9-40

Dans la même rubrique :