Que manger pour maigrir ?

Publié le 24 juillet 2009, par Véronique Jeannon

Lorsque l’on veut perdre du poids, de nombreux régimes nous sont proposés dans les médias, tous différents les uns des autres et, au final, souvent inefficaces à long terme. On peut se demander s’il existe des arguments scientifiques qui pourraient nous aider dans le choix d’un régime alimentaire. Quels sont les macronutriments Macronutriments Famille de nutriments énergétiques que l’organisme utilise en grande quantité, composée des protéines, des lipides et des glucides. qu’il faut consommer ? Faut-il privilégier les protéines ? Diminuer les graisses ou les sucres ?

Une publication récente du New England Journal of Medecine nous apporte un début de réponse : la perte de poids au cours d’un régime n’est pas liée à la proportion de protéines, lipides et glucides qu’il préconise.
Frank Sacks, de l’Ecole de santé publique de Harvard, a dirigé une étude auprès de 800 patients en surpoids ou obèses, volontaires pour maigrir, en les soumettant à quatre régimes différents où variait le taux de macronutriments Macronutriments Famille de nutriments énergétiques que l’organisme utilise en grande quantité, composée des protéines, des lipides et des glucides. dans de fortes proportions. Ces quatre régimes, d’aspect semblable, conçus pour respecter les recommandations nutritionnelles en prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète, présentaient une diminution de 750 kcals par rapport aux besoins normaux.
Les résultats ont permis de comparer l’efficacité des régimes, riches ou pauvres en lipides, glucides et protéines, sur la perte de poids et les facteurs de risques cardiovasculaires.

Au bout de 6 mois, tous les participants ont perdu en moyenne 6 kg, soit environ 7% de leurs poids initial, quel que soit le régime suivi. Après un an, tous les patients ont commencé à reprendre du poids. Au bout de 2 ans, pour les 80% de participants qui ont achevé l’expérience, la perte moyenne de poids était de 4 kg et 15% de ces personnes seulement ont perdu au moins 10% de leur poids. Les sensations de satiété et de faim ont été identiques selon les régimes et les facteurs de risque cardiovasculaires et diabétiques ont diminué pour toutes les personnes.
Par contre, en dépit de conseils personnalisés et répétés, au bout de 6 mois et encore plus au bout de 2 ans, on constate que les participants ont eu des difficultés à atteindre la consommation de macronutriments Macronutriments Famille de nutriments énergétiques que l’organisme utilise en grande quantité, composée des protéines, des lipides et des glucides. imposée, et cela, dans tous les groupes.

En conclusion, tous les régimes hypocaloriques peuvent être efficaces, quelles que soient leurs compositions en graisses, sucres et protéines, à condition que ces macronutriments Macronutriments Famille de nutriments énergétiques que l’organisme utilise en grande quantité, composée des protéines, des lipides et des glucides. restent dans des limites respectant les recommandations nutritionnelles contre les maladies cardiovasculaires et le diabète. Ces régimes devraient être élaborés selon les préférences alimentaires et culturelles des patients, pour avoir les meilleures chances de succès à long terme.



Source

  • SACKS, Frank M., BRAY, George A., CAREY, Vincent J. et al. Comparison of Weight-Loss Diets with Different Compositions of Fat, Protein, and Carbohydrates. The New England Journal of Medicine, 2009, vol. 360, n° 9, p. 859-873.

Dans la même rubrique :