Réduire sa pression sanguine en mangeant du pain

Publié le 6 août 2009, par Viviane Haguenauer

Le pain reste un aliment de base dans nos sociétés. Les nombreuses variétés de farine utilisées lors de sa fabrication permettent d’obtenir un large éventail de pains, afin de satisfaire les besoins nutritionnels et sensoriels des consommateurs.

Des chercheurs australiens se sont intéressés à la farine de graines de lupin comme nouvel ingrédient dans le pain, en substitution partielle de la farine de blé, pour son action sur la pression sanguine.

JPEG - 146.5 ko
Du pain à la farine de graines de lupin
Crédit photo : foooooey. Certains droits réservés : Licence Creative Commons

La farine de graines de lupin est riche en fibres et en protéines mais faible en glucides. Elle peut se substituer à la farine de blé sans changer l’acceptabilité du produit. L’augmentation des protéines et des fibres, aux dépens des glucides raffinés, peut avoir un effet bénéfique sur la pression sanguine.

Un échantillon de 74 personnes, âgées de 20 à 70 ans, en surpoids ou obèses, participe à cette étude pendant 16 semaines. Les sujets sont exempts de pathologies cardiovasculaires, ou ont une hypertension stabilisée par un traitement depuis plus de 3 mois. Un groupe témoin consomme du pain blanc, l’autre du pain enrichi à la farine de graines de lupin. Les deux groupes ont remplacé 15 à 20 % de leur consommation énergétique habituelle quotidienne par du pain, soit 4 tranches de 40 g par jour. La pression sanguine est mesurée 24 heures sur 24.

La pression sanguine systolique et la pression différentielle Pression différentielle Correspond à la différence entre le pic systolique de pression et la pression de fin de diastole. sont significativement plus basses dans le groupe consommant du pain au lupin que dans le groupe contrôle. La pression diastolique et le rythme cardiaque ne diffèrent pas entre les deux groupes. Les différences observées sur 24 heures sont indépendantes de l’âge, du sexe, des changements de poids, de la consommation d’alcool, de magnésium et de l’excrétion urinaire de sodium ou de potassium.

Cette étude montre donc que la substitution de 40% de la farine de blé par de la farine de graines de lupin abaisse la pression systolique et la pression différentielle Pression différentielle Correspond à la différence entre le pic systolique de pression et la pression de fin de diastole. chez des sujets obèses et en surpoids. Ces résultats suggèrent qu’une alimentation modérément enrichie en protéines et en fibres peut réduire de façon significative la pression sanguine. Le potentiel de la farine de graines de lupin comme nouvel ingrédient dans le pain est confirmé dans ces résultats. Cette mesure diététique, relativement simple et acceptable pour les consommateurs, peut aider à réduire les risques cardiovasculaires chez les personnes en surpoids et obèses.


Source


Dans la même rubrique :