Les probiotiques, une alternative aux antibiotiques dans l’élevage

Publié le 6 mai 2009, par Françoise Tisserand

Les antibiotiques ont été largement utilisés à des doses sub-thérapeutiques, en production animale, comme facteur de croissance. Cependant, l’apparition de souches de bactéries résistantes ainsi que la présence de résidus dans la viande ont conduit à la recherche d’alternatives aux antibiotiques, parmi lesquelles les probiotiques Probiotiques Microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, confèrent un bénéfice pour la santé de l’hôte. (Définition OMS) .

JPEG - 28.3 ko
Volailles en liberté
Crédit photo : OliBac. Certains droits réservés : licence Creative Communs

En 2006, l’Union européenne a interdit l’utilisation d’antibiotiques comme facteurs de croissance dans l’alimentation animale.

Les probiotiques Probiotiques Microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, confèrent un bénéfice pour la santé de l’hôte. (Définition OMS) utilisés en alimentation animale pour améliorer la productivité doivent de préférence provenir de la microflore de l’animal ciblé. Pour inhiber les microorganismes pathogènes dans le tube digestif, ils doivent également produire des substances antimicrobiennes, telles que les bactériocines Bactériocines Peptides ou protéines synthétisés naturellement par certaines bactéries et possédant une activité antibactérienne. .

A titre d’exemple, une étude rapporte l’isolement dans le tube digestif de poulet, de trois souches de bactéries produisant des bactériocines Bactériocines Peptides ou protéines synthétisés naturellement par certaines bactéries et possédant une activité antibactérienne. (Enterococcus faecium SH 528 et SH 632 et Pediococcus pentosaceus SH 740). Ces souches bactériennes, de par leurs propriétés (viabilité en milieu acide, résistance aux sels biliaires, activité enzymatique, activité antimicrobienne des bactériocines Bactériocines Peptides ou protéines synthétisés naturellement par certaines bactéries et possédant une activité antibactérienne. produites) peuvent potentiellement être utilisées comme probiotiques Probiotiques Microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, confèrent un bénéfice pour la santé de l’hôte. (Définition OMS) en production avicole.



Source


Dans la même rubrique :