Fraude à l’huile d’olive et risque allergique

Publié le 16 février 2010, par Françoise Tisserand

L’adultération Adultération Altération frauduleuse d’un produit par addition de substances étrangères ou de qualité moindre. de l’huile d’olive par de l’huile de noisette peut entraîner non seulement des dommages économiques mais introduit également un risque potentiel pour les personnes allergiques.

Des chercheurs ont intentionnellement contaminé de l’huile d’olive vierge extra (HOVE) avec de l’huile de noisette et mis en évidence la présence d’allergènes Allergènes Substances susceptibles de déclencher une réaction allergique. de noisette.

JPEG - 26.6 ko
Huile d’olive vierge extra
Crédit photo : net efect. Certains droits réservés : licence Creative Communs

L’huile d’olive est dite vierge extra lorsqu’elle est issue d’une première pression à froid par procédés physiques sans traitement chimique. Elle présente une couleur, une saveur et un arôme parfaits. Elle ne doit pas contenir d’huile raffinée ou d’huiles issues d’autres graines ou noix oléagineuses.

Du fait de sa valeur commerciale et de son intérêt nutritionnel, la consommation d’huile d’olive a considérablement augmenté durant ces dernières années, représentant 15,2% de l’huile totale utilisée dans l’Union européenne.
Afin d’augmenter les profits, des négociants non scrupuleux peuvent être tentés d’ajouter une huile végétale de moindre coût à de l’huile d’olive vierge extra. L’huile de noisette est souvent utilisée dans l’adultération Adultération Altération frauduleuse d’un produit par addition de substances étrangères ou de qualité moindre. de l’huile d’olive car leurs compositions chimiques sont très proches, ce qui rend la détection de la fraude difficile, même si plusieurs méthodes analytiques ont été développées ces dernières années.

Ces pratiques frauduleuses peuvent entraîner des problèmes de sécurité sanitaire sérieux, notamment des allergies.
Dans l’étude menée par les chercheurs, de l’huile d’olive vierge extra a été contaminée avec des huiles de noisette obtenues par pression à froid ou après extraction par solvant. Des analyses biochimiques ont montré que l’huile de noisette obtenue par pression à froid ne contient pas de traces de protéines. Par contre, la présence de protéines résiduelles a été observée dans l’huile de noisette, obtenue après extraction par solvant, ainsi que dans l’huile d’olive adultérée et des allergènes Allergènes Substances susceptibles de déclencher une réaction allergique. de noisette connus ont été mis en évidence. Des méthodes immunologiques ont confirmé la présence de ces allergènes Allergènes Substances susceptibles de déclencher une réaction allergique. .

Ces résultats montrent qu’il y a un risque réel pour la santé des personnes allergiques.


Source

  • ARLORIO, M., COISSON, J.D., BORDIGA, M., et al. Olive oil adulterated with hazelnut oils : simulation to identify possible risks to allergic consumers. Food additives and contaminants : Part A, 2010, vol.27, n°1, p.11-18.

Dans la même rubrique :