Sodas et cancer du pancréas

Publié le 18 mars 2010, par Véronique Jeannon

Boire plus de deux verres de sodas par semaine augmenterait le risque de développer un cancer du pancréas. Ce sont les résultats d’une étude épidémiologique, réalisée par une équipe américaine dirigée par Noel T. Mueller, chercheur à l’université de Georgetown à Washington.

Le cancer du pancréas, s’il reste rare, a un mauvais pronostic car il est silencieux. Il est souvent détecté tardivement et il a un fort potentiel métastatique. Le risque de cancer pancréatique est lié au développement socio-économique et industriel comme en témoigne l’incidence élevée dans les pays occidentaux.

JPEG - 24 ko
Verre de soda
Crédit photo : pquan. Certains droits réservés : licence Creative Commons

Pour le cancer pancréatique, le tabagisme est le seul facteur de risque clairement établi jusqu’aujourd’hui. L’obésité, le diabète et la pancréatite chronique Pancréatite chronique Inflammation chronique du pancréas. semblent être des maladies prédisposantes. Il pourrait également exister une prédisposition génétique héréditaire dans environ 10% des cas. La recherche de facteurs nutritionnels qui permettraient sa prévention est une priorité ; les traitements ne sont pas satisfaisants à l’heure actuelle, le taux de survie à 5 ans restant inférieur à 5%.

C’est sur une cohorte de plus de 60 000 hommes et femmes chinois habitant Singapour [1] et âgés de 45 à 74 ans, qu’a été recherchée une association entre la consommation de sodas ou de jus de fruits et l’apparition de cancer du pancréas. Parmi ces personnes, dont l’état de santé, le mode de vie et les habitudes alimentaires ont été suivis pendant 14 ans, 142 ont déclaré un cancer pancréatique.
L’étude statistique révèle que la consommation de plus de 2 sodas par semaine (la moyenne du groupe étudié est de 5,1 sodas/semaine) augmente de 87% la probabilité de développer ce cancer, alors que l’on ne trouve aucun lien avec la consommation de jus de fruit.

La teneur en sucre des sodas qui conduit à l’hyperglycémie Hyperglycémie taux de glucose trop élevé dans le sang. puis à l’hyperinsulinémie Hyperinsulinémie Taux d’insuline trop élevé dans le sang. est l’hypothèse avancée par l’auteur pour expliquer leur lien avec le cancer pancréatique. Cette augmentation de sécrétion d’insuline augmenterait, au niveau du pancréas, les multiplications cellulaires et activerait la sécrétion de facteurs de croissance et de leurs récepteurs, également promoteurs de prolifération des cellules.

L’auteur remarque que ses résultats sont en accord avec la plupart des études existantes sur ce sujet mais ajoute toutefois que les personnes qui consomment des sodas ont souvent un mode de vie moins sain que ceux qui boivent du jus de fruit. Il est difficile de ce fait, de dissocier les effets du tabac, de l’alcool, du surpoids et de l’alimentation, des effets des sodas.


[1] A ce jour, toutes les études sur le sujet ont été réalisées sur des populations américaines et européennes, pour la plupart d’origine caucasienne. Cette étude a été conduite chez des asiatiques, pour comparer les différences ethniques


Source

  • MUELLER, N.T, ODEGAARD, A., ANDERSON, K. et al. Soft drink and juice consumption and risk of pancreatic cancer : The Singapore Chinese Health Study. Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, 2010, vol 19, n°2, p. 447-455.

Dans la même rubrique :