• Accueil
  • Nutrition
  • Riches en antioxydants, les pistaches sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire

Riches en antioxydants, les pistaches sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire

Publié le 11 juin 2010, par Véronique Jeannon

Depuis plusieurs années, une attention particulière est portée sur la consommation alimentaire de fruits secs oléagineux Oléagineux Plantes cultivées pour leur huile. (noix, noisettes, pistaches, noix de cajou, noix de pécan et noix macadamia), du fait de leur richesse en acides gras insaturés et donc de leurs effets bénéfiques possibles sur les fonctions cardiovasculaires chez les personnes à haut risque de maladie coronarienne.

Récemment, des auteurs ont émis l’hypothèse que ces effets bénéfiques, constatés in vivo après consommation de ces fruits à coque, pourraient être dus non seulement à leur profil lipidique favorable, mais aussi à leur grande richesse en antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. .

Les pistaches, originaires du Moyen-Orient et de l’Asie occidentale, sont parmi les fruits secs les plus riches en certains antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. , notamment :

JPEG - 31.4 ko
Pistaches
Crédit photo : kreg.steppe. Certains droits réservés : licence Creative Commons

Elles contiennent également de nombreux composés phénoliques, à l’activité antioxydante, tels que des flavonoïdes Flavonoïdes Composés qui possèdent de fortes propriétés antioxydantes. Ils améliorent la fonction de la vitamine C et protègent de l’oxydation. , des anthocyanines Anthocyanines Pigments naturels allant du rouge au bleu, solubles dans l’eau. et des épicatéchines.

Sur le plan cardiovasculaire, ces antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. pourraient être protecteurs contre l’oxydation des lipoprotéines LDL Lipoprotéines LDL Appelées aussi "mauvais cholestérol" les lipoprotéines de basse densité LDL (Low Density Lipoprotein) transportent les molécules de cholestérol dans le sang. , étape pathogénique majeure dans la formation des plaques d’athérome Athérome Dépôt lipidique sur la paroi interne des artères conduisant à un remaniement local de cette paroi et une obstruction plus ou moins importante du flux sanguin. , obstruant les artères.

Ainsi, une équipe de chercheurs en sciences nutritionnelles de l’université de Pennsylvanie (États-Unis) a réalisé une étude, dont les résultats sont parus dans le Journal of Nutrition de mai. Elle montre que des pistaches, consommées dans le cadre d’une alimentation saine, pourraient améliorer le statut en antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. de personnes hypercholestérolémiques (taux de cholestérol supérieur à 2,86 mmol/L).

Cette étude évalue l’effet de la consommation de pistaches sur le statut en antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. sanguins. Les biomarqueurs de l’état oxydatif des patients, ici les lipoprotéines LDL Lipoprotéines LDL Appelées aussi "mauvais cholestérol" les lipoprotéines de basse densité LDL (Low Density Lipoprotein) transportent les molécules de cholestérol dans le sang. oxydées, sont également analysés.

Les participants débutent par deux semaines d’un régime typiquement américain (35 % de graisses totales, dont 11 % d’acides gras saturés (AGS)).
Puis, ils prennent pendant 4 semaines un régime diminuant le cholestérol (25 % de lipides, dont 8 % seulement d’AGS) qui représente le régime contrôle hypolipidique.
Enfin, selon le groupe étudié, le régime est complété par une portion de pistaches représentant soit 10 % soit 20 % de la consommation énergétique de la journée.

  • Le régime avec 10 % de pistaches (environ 50 g) comporte 30 % de lipides, dont 8 % d’AGS.
  • Celui comportant 20 % de pistaches (environ 100 g) contient 34 % de lipides, dont 8 % d’AGS.

Tous les groupes consomment globalement le même nombre de calories.

Les résultats de cette étude révèlent que lors des deux régimes complémentés en pistaches (50 et 100 g) on constate une baisse significative des lipoprotéines LDL Lipoprotéines LDL Appelées aussi "mauvais cholestérol" les lipoprotéines de basse densité LDL (Low Density Lipoprotein) transportent les molécules de cholestérol dans le sang. oxydées dans le sang des patients.

JPEG - 52.1 ko
Pistachier
Crédit photo : monkeyjenn. Certains droits réservés : licence Creative Commons

Cette diminution s’accompagne d’une augmentation des niveaux de lutéine, de gamma-tocophérol et de bêta-carotène sanguins par rapport au régime de base typiquement américain. On constate la même augmentation par rapport au régime contrôle hypolipidique.
Une analyse de corrélation confirme le lien entre l’augmentation en antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. et la diminution des lipoprotéines LDL Lipoprotéines LDL Appelées aussi "mauvais cholestérol" les lipoprotéines de basse densité LDL (Low Density Lipoprotein) transportent les molécules de cholestérol dans le sang. oxydées, prouvant que ce sont bien les antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. des pistaches qui leur confèrent une partie de leurs propriétés cardioprotectrices.

Par ailleurs, une étude italienne, en cours de publication, vient de caractériser l’activité antioxydante des pistaches et définir leur profil en composés phénoliques, contenus respectivement dans leur amande et leur peau.
Elle recense 17 composés phénoliques qui sont significativement plus élevés dans la peau par rapport à l’amande. L’activité antioxydante des pistaches qui est la plus élevée de tous les fruits secs est également supérieure dans la peau.

Cette richesse en composés phénoliques et caroténoïdes Caroténoïdes Pigments allant du jaune au rouge, insaturés, liposolubles, constitués d’isoprènes. place les pistaches parmi les 50 aliments au potentiel antioxydant le plus élevé. Elles pourraient, dans le cadre d’un régime équilibré, apporter un bénéfice sur la prévention des maladies cardiovasculaires.



Sources

  • TOMAINO, A., MARTORANA, M., ARCORACI, T., et al. Antioxidant activity and phenolic profile of pistachio (Pistacia vera L., variety Bronte) seeds and skins. Biochimie, 2010, doi:10.1016/j.biochi.2010.03.027 (in press)
  • KAY, C.,D., GEBAUER, S., K., WEST, S., G., et al. Pistachios increase serum antioxidants and lower serum oxidized-LDL in hypercholesterolemic adults. The Journal of Nutrition, 2010, Vol. 140, p. 1093-1098.

Dans la même rubrique :