Les myrtilles stimulent la mémoire des personnes âgées

Publié le 1er juillet 2010, par Viviane Haguenauer

La consommation de myrtilles aurait un effet bénéfique sur la mémoire des personnes âgées présentant des troubles mnésiques liés à l’âge.

Avec l’augmentation du nombre de personnes âgées, la prévalence de la dégénérescence cognitive s’accroit. Face à ce problème de santé publique et en l’absence de thérapie efficace, des chercheurs américains se sont intéressés à une approche préventive diététique. La consommation de fruits et légumes est associée à une meilleure performance cognitive et à une diminution des risques de neurodégénération chez les seniors.

JPEG - 245.9 ko
Myrtilles
Crédit photo : vpickering. Certains droits réservés : licence Creative Commons

Ainsi, les myrtilles contiennent des polyphénols et des anthocyanines Anthocyanines Pigments naturels allant du rouge au bleu, solubles dans l’eau. qui ont des effets antioxydants Antioxydants Molécule qui empêche l’oxydation des substances biochimiques (ADN, protéines, lipides, etc.) évitant ainsi la production de radicaux libres, toxiques pour l’organisme. et anti-inflammatoires. Les anthocyanines Anthocyanines Pigments naturels allant du rouge au bleu, solubles dans l’eau. sont également associées à une augmentation de l’activité des centres nerveux impliqués dans les fonctions cognitives et à une stimulation des fonctions métaboliques de l’encéphale, deux actions qui peuvent ralentir le déclin de la mémoire.
Des études antérieures chez l’animal âgé avaient déjà montré une augmentation de la mémoire et de la performance motrice lorsque ceux-ci consommaient des myrtilles, et cela grâce à l’effet neuroprotecteur des anthocyanines Anthocyanines Pigments naturels allant du rouge au bleu, solubles dans l’eau. .
Cette nouvelle étude porte sur un échantillon de 9 septuagénaires signalés comme présentant des troubles de la mémoire liés à l’âge. Après 12 semaines de consommation quotidienne de jus de myrtilles, on observe une augmentation des fonctions de l’apprentissage et une meilleure performance aux tests de mémoire, par rapport au groupe placebo. De plus, on constate que les symptômes dépressifs diminuent et que les niveaux de glucose dans le cerveau sont abaissés, ce qui aide à ralentir le déclin de la mémoire.

Les résultats de cette étude préliminaire suggèrent que la supplémentation en myrtilles confère un bénéfice neurocognitif certain. Toutefois, la petite taille de l’échantillon constitue la principale limite de l’étude et bien que les résultats soient encourageants, il est nécessaire de faire de plus larges essais pour corroborer ces données.

Une supplémentation régulière en myrtilles offre une approche intéressante pour prévenir ou atténuer le vieillissement cognitif et les troubles de la mémoire liés à l’âge.


Source

  • KRIKORIAN, R., D. SHIDLER, M., A. NASH, T. et al. Blueberry supplementation improves memory in older adults. Journal of agricultural and food chemistry. 2010, vol. 58, n°7, p 3996-4000.

Dans la même rubrique :