Du piment pour faire baisser la tension artérielle

Publié le 21 octobre 2010, par Véronique Jeannon

Si vous avez de l’hypertension artérielle, mangez du piment ! C’est ce que pourra vous prescrire votre médecin si les études de Dachun Yang, chercheur de l’Institut de l’hypertension de Chongquing en Chine, sont confirmées.

Le composé principal du piment, la capsaïcine, qui met votre bouche en feu, relaxe aussi vos vaisseaux sanguins.
C’est sur des rats génétiquement hypertendus et sur des souris transgéniques qui ne possèdent pas de récepteur à la capsaïcine que l’équipe chinoise a mené ses travaux. Les résultats sont publiés dans le numéro d’août 2010 de la revue Cell metabolism.

Pendant sept mois, la pression artérielle des animaux a été enregistrée par radiotélémétrie, avec ou sans ajout de capsaïcine à leur nourriture. Les chercheurs ont constaté que la consommation de capsaïcine à long terme réduit la pression artérielle. Par des expériences in vitro sur les organes de ces animaux, ils décrivent le mécanisme d’action de la capsaïcine sur la relaxation vasculaire.

JPEG - 134.4 ko
Piment rouge
Crédit photo : Bernadette Simpson. Certains droits réservés : licence Creative Commons

Ce mécanisme met en jeu l’activation chronique des récepteurs à capsaïcine, appelés TRPV1 (transient receptor potential vanilloid 1), se trouvant dans les cellules endothéliales Cellules endothéliales Cellules qui tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins, formant l’endothélium, en contact avec le sang à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Par une cascade de réactions chimiques complexes, ils provoquent la vasorelaxation.

Ces récepteurs sont également présents au niveau de la peau, des muqueuses et de certaines parties du système nerveux central. Ce sont des récepteurs nociceptifs Récepteurs nociceptifs Récepteurs sensoriels qui perçoivent les stimulations provoquant une douleur. , c’est-à-dire sensibles à la douleur. Ils sont activés par des températures supérieures à 44 degrés Celsius, ce qui peut expliquer la sensation de brûlure que procure le piment lorsqu’on le consomme.

Cette étude n’est pas la première à constater un effet du piment sur la pression sanguine, mais les expériences antérieures se déroulaient sur un plus court terme et donnaient des résultats contradictoires.

Ce travail met en évidence que les récepteurs TRPV1 sont une cible thérapeutique potentielle dans le traitement de l’hypertension artérielle et des maladies vasculaires associées.

En attendant, ajouter du piment à vos aliments est peut-être une solution bénéfique pour éviter la hausse de votre pression sanguine... si vous supportez son piquant !



Source
YANG, D.,LUO, Z., MA, S. et al. Activation of TRPV1 by dietary capsaicin improves endothelium-dependent vasorelaxation and prevents hypertension. Cell metabolism, 2010, Vol. 12, p. 130-141.


Dans la même rubrique :