Théorie des humeurs

Théorie selon laquelle l’état de santé résulte de l’équilibre des "humeurs" ou fluides du corps humain, défini par la médecine antique comme étant le sang, le flegme, la bile et l’atrabile.

La théorie des humeurs est une théorie à la base de la médecine antique (et jusqu’au début de l’époque moderne), selon laquelle la santé repose sur l’équilibre des "humeurs". Les quatre humeurs sont supposées êtres les fluides du corps, dont les propriétés correspondent à celles des éléments (feu, air, terre, eau). Il s’agit du sang, du flegme, de la bile et de l’atrabile ou bile noire. La prédominance des humeurs dans le corps détermine des tempéraments qui se caractérisent par des traits de caractères et des prédispositions différentes pour la santé. Il s’agit du tempérament bilieux, à tendance colérique, du flegmatique, à tendance apathique, de l’atrabilaire ou mélancolique, et du sanguin, gai et dynamique.

Articles